Comment utiliser la tablette en EHPAD ?

tablette en EHPAD

La nouveauté dans les EHPAD, ce sont bien les tablettes. Une nouveauté technologique qui a été bien accueillie par les équipes encadrantes et les résidents. Depuis quelques années, les projets d’atelier animation en maison d’accueil se sont multipliés. Une solution qui procure des bienfaits indéniables à l’enceinte de la structure. 

Une tablette pour senior : quelles sont les différences avec une tablette standard ? 


Malgré une apparence commune, les tablettes pour personnes âgées présentent bien des différences. La première est une interface et une navigation spécialement étudiée pour les utilisateurs néophytes. L’outil est développé avec des spécialistes “seniors” qui connaissent les problématiques du quotidien (l’acuité visuelle, l’ouïe, la motricité, etc). 


Dans un second temps, sur une tablette senior, les publicités et arnaques sont exclues du système. Lors de la navigation, aucune mauvaise manipulation n’est possible ! Les résidents sont protégés des risques d’internet. 


Enfin, pour rompre l’isolement des seniors, le panel d’applications offre un large choix d’activités ou systèmes vidéo pour stimuler et étendre le réseau social de l’utilisateur final. 

Les tablettes en EHPAD sont l’une des solutions les plus efficaces pour réduire les risques.


Les objectifs de la tablette en EHPAD 


Les outils numériques peuvent avoir des objectifs pédagogiques, la tablette dissimule un grand nombre d’intérêt : 


Stimuler les fonctions cognitives des résidents 

Avec les années, certaines facultés perdent de la vitesse. Par exemple, les temps de concentration ou la mémoire peuvent être stimulés au quotidien grâce à des jeux spécialisés à cet effet. 


Détecter des fragilités 

Lors de l’utilisation de la tablette en session collective, le jeu peut entraîner certaines réflexions ou nécessiter un sens en particulier. C’est le moment où les équipes soignantes et animateurs peuvent déceler des pathologies. Une mise en situation directe qui permet de mettre en place des solutions rapidement pour la personne. 


Réduire l’isolement des seniors

Comme évoqué précédemment, l’un des buts premiers de la tablette est de réduire la solitude et de développer le lien social intergénérationnel. Avec la tablette, l’utilisateur pourra être connecté facilement auprès de sa famille, amis et résidents de la structure. 


Redonner de l’envie

Et si l’EHPAD était considéré comme un lieu de joie et de jeux ? Loin d’être un lieu austère, l’image des structures d’accueil change. Avec les nouvelles technologies et la mise en place d’animation, le lieu donne envie.

3 manières d’utiliser la tablette facile en structure d’accueil 


1- L’usage individuel de la tablette

En fonction du parc numérique de l’EHPAD, le résident peut avoir sa propre tablette personnelle. Un outil qui se configure à son utilisateur unique. Celui-ci pourra utiliser la tablette pour traiter son administratif, rester en lien avec son entourage ou trouver des jeux adaptés en fonction des besoins et envies. 


2- La connexion entre personnel et résident

Entre résidents, il est possible de se connecter via certaines applications. Les personnes peuvent passer par le jeu avec des animations collectives. Dans un second temps, les résidents peuvent communiquer dans un groupe commun. 


3- Les animations collectives

Généralement accompagnés d’un animateur, les ateliers collectifs consistent à regrouper un petit groupe et à jouer en groupe via l’utilisation de la tablette. Néanmoins, ces ateliers peuvent s’articuler autour d’une autre thématique ou d’une lecture collective. 

Quelques conseils pour réussir son animation 


Pour amortir le stress d’une première animation en structure d’accueil, ci-dessous quelques conseils pour vous aider avant, pendant et après l’atelier.


Lors de la préparation de l’animation, on vous conseille de vous renseigner sur les pathologies, handicaps et préférences du groupe concerné. En effet, certains jeux ou thématiques peuvent être plus ou moins sensibles.  Une étape indispensable pour orienter la l’animation globale. 


Lorsque l’atelier bat son plein, il ne faut pas hésiter à stimuler les résidents. Bien plus souvent mit dans une position de spectateur qu’acteur de la situation. Il faut ainsi les encourager et les solliciter pour intervenir.

Enfin, après l’animation, prenez quelques minutes pour aller voir individuellement chaque participant afin d’obtenir à chaud un avis sur la session. Un retour qui permet sans cesse de se remettre en question et de créer de nouvelles animations.

Comment utiliser la tablette en EHPAD ?
Vente en ligne de produits anti-nuisibles